•  
  •  
 

Translated Title

The scope of nurse practitioner roles in primary health care in different practice setting in Quebec: a time and motion study

Credentials

Véronique Landry, IPSPL., M.Sc, Ph. D (c), Université de Montréal

Kelley Kilpatrick, Inf., Ph. D, Université McGill

Lysane Paquette, Inf., M.Sc, Ph. D (c), Université de Montréal

Mira Jabbour, DtP, M.Sc, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Installation Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Marie-Dominique Beaulieu, C.Q., M.D., CCMF, M.Sc., Université de Montréal

Carl-Ardy Dubois, Ph. D, Université de Montréal

Eric Tchouaket, Ph. D, Université du Québec en Outaouais (UQO), Campus de Saint-Jérôme

Nathalie Gauthier, Inf. M.Sc, CIUSSS de la Capitale Nationale

Abstract

Introduction: The primary healthcare nurse practitioner (PHCNP) role is relatively new in Quebec. Few studies have examined the implementation of this role. Objective: To describe the time spent in care activities according to the clinical and non-clinical dimensions of the PHCNP role. Methods: A time and motion study (399 hours and 34 minutes (min)) was carried out in 6 settings including ambulatory care, long-term care and home care with 12 PHCNPs. Results: The clinical dimension is the most important dimension making up 72 % to 83 % of work time. The average consultation time is influenced by the setting and varies from 13 min and 32 seconds (sec) to 26 minutes and 25 sec. In home care, consultation times (travel time and care coordination activities) are the longest. Documentation is the most time-consuming activity taking up 9% to 20%. The duration of telephone calls varies on average from 4 min to 8 min and 39 sec depending on the setting. Discussion and conclusion: The clinical dimension occupies the largest portion of the PHCNPs’ work time. Telephone consultations allow PHCNPs to answer patients’ questions. They should be included in the assessment of the PHCNP’s workload since they occur frequently. A better understanding of the PHCNPs’ role could support PHCNP workforce planning to better meet patient care needs.

Résumé

Introduction : Le rôle de l’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) est relativement récent au Québec. Il y a peu de données sur le déploiement de ce rôle. Objectif : Cette étude vise à décrire le temps passé dans les activités de soins selon les différentes dimensions cliniques et non-cliniques du rôle des IPSPL. Méthodes : Une étude de temps et mouvements (399 heures et 34 minutes (min)) a été réalisée dans 6 milieux de première ligne incluant les soins ambulatoires, l’hébergement et les soins de longue durée, et le soutien à domicile auprès de 12 IPSPL. Résultats : La dimension clinique occupe 72 % à 83 % du temps de travail. Le temps moyen de consultation est influencé par le milieu et varie de 13 min et 32 secondes (sec) à 26 min et 25 sec. En soutien à domicile, le temps (déplacement et coordination des soins) de consultation est plus long. La documentation, 9 % à 20 %, est l’activité qui prend le plus de temps. La durée des appels téléphoniques varie en moyenne entre 4 min à 8 min et 39 sec selon les milieux. Discussion et conclusion : La dimension clinique occupe la plus grande partie du temps de travail des IPSPL. Les consultations téléphoniques permettent de répondre aux interrogations des patients. Puisqu’elles sont fréquentes, ces dernières devraient être comptabilisées dans l’évaluation de la charge de travail des IPSPL. Une meilleure compréhension du rôle des IPSPL pourrait soutenir la planification de la main d’œuvre IPSPL pour mieux répondre aux besoins des patients.

Creative Commons License

Creative Commons Attribution 4.0 License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 License.

Share

COinS