•  
  •  
 

Translated Title

Effets d’une démarche d’interventions basée sur les sens des comportements vocaux de personnes âgées vivant avec un trouble neurocognitif majeur : une étude pilote

Credentials

Anne Bourbonnais, RN, PhD

Francine Ducharme, RN, PhD

Philippe Landreville, PhD

Cécile Michaud, RN, PhD

Marie-Andrée Gauthier, RN, MSc

Marie-Hélène Lavallée, RN, MSc

Abstract

Introduction: Vocal behaviours (VB) are frequent in long-term care facilities (LTCF) and have many negative consequences. Interventions to decrease VB have limited clinical impact. Objective: This pilot study aimed to provide preliminary evidence on the effects of an intervention approach based on the meanings of VB in older people living with a neurocognitive disorder in LTCF. Methods: A mixed methods action research study was used. Fourteen triads (n=43) made up of an older person who manifested VB, a family member, and formal caregivers were included. An approach based on the meanings of VB was implemented in five LTCF. Semi-structured interviews took place with some participants. Tools were used at four-time points to measure five variables: the frequency of VB, the well-being of older people, the perceived disruptiveness of VB, the partnership-based decision-making and the empowerment felt by family and formal caregivers. Results: The approach improved the perception of family and formal caregivers toward older people. This led to habit changes that influenced positively the frequency of VB and the well-being of older people. Formal and family caregivers also perceived VB as less disturbing and felt more empowered relatively to VB. The attitude of formal caregivers toward families evolved positively. No other changes were noted on partnership-based decision-making. Discussion and conclusion: This study indicates the potential of this approach to improve the well-being of older people who manifested VB, their families, and formal caregivers. This approach could be implemented in LTCF, tested and adapted for other behaviours.

Résumé

Introduction: Les comportements vocaux (CV) sont fréquents en centre d’hébergement et de soins de longue durée(CHSLD) et ils entrainent des conséquences négatives. Les interventions pour les réduire ont peu d’impact clinique. Objectif: Cette étude pilote visait à fournir des résultats préliminaires sur les effets d’une démarche d’interventions basée sur les sens des CV des personnes âgées vivant avec un trouble neurocognitif en CHSLD. Méthodes: Une recherche-action avec méthodes mixtes a été utilisée auprès de quatorze triades (n=43) regroupant une personne âgée avec des CV, un proche aidant et un soignant. Une démarche basée sur les sens des CV a été implantée dans cinq CHSLD. Des entrevues semi-structurées ont eu lieu avec certains participants. Des outils ont été utilisés à quatre moments pour mesurer cinq variables : la fréquence des CV, le bien-être des personnes âgées, la perception de dérangement des CV, la prise de décisions en partenariat, et la capacité d’agir des proches et des soignants. Résultats: La démarche a amélioré la perception des proches et des soignants à l’égard des personnes âgées. Cela a amené des changements d’habitudes qui ont influencé positivement la fréquence des CV et le bien-être des personnes âgées. Les proches et les soignants ont aussi perçu les CV comme moins dérangeants et ont eu une augmentation de leur capacité d’agir. L’attitude des soignants envers les proches a évolué positivement. Aucun autre changement n’a été noté dans la prise de décision en partenariat. Discussion et conclusion: L’étude démontre le potentiel de cette démarche pour améliorer le bien-être des personnes âgées qui manifestent des CV, celui de leurs proches et des soignants. Elle pourrait être implantée dans les CHSLD, ainsi que testée et adaptée à d’autres comportements.

Share

COinS