•  
  •  
 

Translated Title

Mise en comparaison de la satisfaction des participants quant aux thérapies comportementales contre l’insomnie chronique

Credentials

Souraya Sidani, PhD

Dana R. Epstein, RN, PhD

Mary Fox, RN, PhD

Laura Collins, BA, MES

Abstract

Introduction. Extensive evidence supports the effectiveness of behavioral therapies for chronic insomnia, but there is limited information on patients’ satisfaction with these, which is a key factor in therapy uptake, adherence and effectiveness. Objective. This study compared participants’ satisfaction with the process and outcome attributes of single- and multi-component behavioral therapies for chronic insomnia. Methods. Data were obtained from 496 persons with chronic insomnia who chose or were randomized to one of three single-component behavioral therapies—sleep education and hygiene (SEH), stimulus control therapy (SCT), or sleep restriction therapy (SRT)—or a multi-component therapy (MCT) combining all three. At time of study, participants had experienced moderately severe insomnia on average for 11 years. Participants completed the measure of satisfaction within one week of treatment conclusion. The measure’s subscales assessed participants’ perception of the following attributes: suitability, utility and usefulness of mode and dose of therapy delivery; therapists’ competence and interpersonal style; and treatment outcomes. The subscales demonstrated good psychometric properties. Analysis of variance was used in the comparisons. Results. Significant differences (all p-values < .001) were found in the ratings of some process attributes and of all outcome attributes of the therapies. Education was rated as more suitable but less useful than behavioral instructions. Overall, results support patients’ satisfaction with SCT, SRT, and MCT and, to a lesser extent, with SEH as a single-component therapy. Discussion and conclusions. SCT, SRT and MCT were viewed favorably as therapies for successfully managing insomnia.

Résumé

Introduction. Si des résultats probants démontrent l’efficacité des thérapies comportementales pour l’insomnie chronique, il existe peu d’information sur la satisfaction des patients à l’égard de ces traitements, alors que celle-ci affecte leur adoption, leur observance et leur efficacité. Objectif. Cette étude a comparé la satisfaction de participants souffrant d’insomnie chronique quant au processus et aux résultats de thérapies comportementales à une ou plusieurs composantes. Méthodes. Les données ont été recueillies auprès de 496 personnes souffrant d’insomnie chronique qui ont été assignées à l’une des trois thérapies comportementales à une composante, dont l’éducation à l’hygiène du sommeil (SEH), le contrôle du stimulus (SCT) et la restriction du sommeil (SRT), ou à une thérapie comportementale à plusieurs composantes (MCT : composée de SEH, SCT et SRT). En moyenne, les participants souffraient d’insomnie modérément sévère depuis 11 ans. La mesure de la satisfaction des participants a été recueillie durant la semaine suivant la fin du traitement. Les sous-échelles de l’instrument de mesure évaluaient leurs perceptions à l’égard de la pertinence et de l’utilité du mode et du dosage d'administration de chaque traitement, de la compétence et du style interpersonnel des thérapeutes, et des résultats du traitement. Les sous-échelles ont démontré de bonnes propriétés psychométriques. Pour des fins de comparaisons, des analyses de variance ont été utilisées. Résultats. Des différences significatives (tous les pDiscussion et conclusions. Le SCT, le SRT et le MCT ont été évaluées comme des thérapies permettant de gérer l’insomnie avec succès.

Share

COinS